Aller travailler à sa vigne

Il est patron d’une entreprise multinationale déjà très ancienne et en expansion qui s’appelle l’Eglise… et Il embauche !

– un électricien pour rétablir le courant entre ceux qui ne se parlent plus
– une infirmière pour soigner les bleus de l’âme
– un opticien pour changer les regards
– un démineur pour désamorcer les disputes
– un fossoyeur pour enterrer la hache de guerre
– un maçon pour bâtir la paix
– un agronome pour promouvoir « la culture de la non-violence »
– un aiguilleur pour retrouver le bon sens
– un musicien pour adoucir les moeurs
– un cuisinier pour partager la nourriture à toute l’humanité
– un modérateur pour calmer la consommation
– une couturière pour retisser le lien social
– un instituteur pour apprendre à compter les uns sur les autres
– un informaticien pour sauvegarder la création
– une femme de ménage pour dépoussiérer les vieilles théories
– un journaliste pour répandre la Bonne Nouvelle
– un horticulteur pour semer les fleurs d’espérance
– et encore beaucoup d’ouvriers pour la moisson…