Mort et résurrection

Dimanche 19 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

Par sa mort, Jésus a donné vie au monde et vaincu le mal, le pouvoir de Satan, transformant la violence du monde en tendresse et en pardon.

Oui, il a aimé jusqu’à la plénitude de l’amour, jusqu’au don total de lui-même, nous montrant comment Dieu aime.

L’homme de compassion puissant en amour est devenu totalement impuissant, et a besoin de compassion.

L’homme qui a annoncé une bonne nouvelle aux pauvres, la liberté aux opprimés est devenu un homme pauvre enchaîné dans la tristesse.
L’homme qui s’écriait dans le Temple : « Que celui qui a soif vienne à moi et qu’il boive » crie maintenant dans la douleur : « J’ai soif ».
L’homme qui était venu guérir a besoin de guérison.

L’homme qui était venu aimer est maintenant désespérément en quête d’amour : le maître, le modèle de compassion, appelle la compassion.
L’homme qui était venu donner la vie et la vie en abondance est mort dans la douleur et un vide cruel.

Il a donné la vie, il nous a donné sa vie, ouvrant les écluses des eaux vives prêtes à se répandre sur la terre.

P.-S.

Jean Vanier.
Le don de l’amour.